Les 10 plus gros mensonges sur l’école à la maison

Les 10 plus gros mensonges sur l'école à la maisonINTRODUCTION
(extraits, pages 9 et 10)
Ne pas aller à l’école est un tabou majeur. […]
Il existe des parents qui font le choix de ne pas scolariser leurs enfants à une époque où aucune remise en question de la scolarisation n’est possible (ni même pensable). Passer outre n’est pas sans conséquences pour ces familles qui ressentent rapidement le sacrilège que l’acte de ne pas scolariser évoque pour notre société tout entière.
[…]

Ivan Illich1 cerne parfaitement la situation dans laquelle se trouvent ces familles, quand il dit: «Tous font confiance au traitement que seule l’institution peut entreprendre et, par conséquent, tout accomplissement personnel en marge de l’institution sera matière à suspicion.»
[…]
Tant de méconnaissance nuit profondément au bonheur de ces familles, qui demandent simplement de ne pas être traitées comme des criminels en puissance, alors qu’elles ont fait un choix éclairé en toute légalité et dont l’idéal pourrait correspondre à cette citation du philosophe anglais John Dewey2 : « Apprendre ? Certainement, mais vivre d’abord, et apprendre par la vie, dans la vie. »
[…]

MENSONGE N° 1
L’école est obligatoire
(extraits, pages 13, 19, 20, 23 et 25)
C’est faux. […]
Tout passe par l’école
Cette croyance en l’école obligatoire est profondément ancrée dans les esprits et n’est pas sans répercussions sur la vie des familles non sco.
[…]
Ce mensonge sur l’obligation scolaire entraîne une vision déformée des enfants et de leurs besoins et l’apparition d’une sorte de mue de l’enfant en élève.
L’enfant se transforme en élève
À partir de l’âge de 3 ans (quelquefois bien avant), l’intérêt ne se porte plus sur la personnalité de l’enfant, sur son essence même, mais sur sa vie scolaire. On lui demande en quelle classe il est, si sa maîtresse est gentille, s’il est sage à l’école, s’il a fait ses devoirs, s’il a de bonnes notes… Ceci tout naturellement, comme si les enfants venaient au monde avec un cartable et un mode d’emploi où serait inscrite en toutes lettres la mention « biologiquement destiné à être scolarisé ».
[…]

Amnésie collective ?
L’oubli collectif, par la culture scolaire, de ce qu’est un enfant, oubli dû notamment à la croyance en l’école obligatoire, entraîne pour les parents l’apparition d’un sentiment d’incapacité à être avec leurs enfants. La vie en leur compagnie leur paraît exiger des compétences surhumaines, qui ne pourraient être acquises que par les spécialistes de l’éducation.
[…]

L’école, une option ?
Peut-on imaginer que l’école ne soit pas une option ? […]
Pour les enfants qui n’ont pas été immergés dans cette notion d’obligation scolaire, l’option ne se présente pas parce que, pour eux, grandir sans école est normal. C’est une vie contre culture dominante, pas contre nature.

Source : http://lemaq.blogspot.com/2008/09/urlhttpwww.html

Nous écrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.