Le serpent positif

Le jeu du serpent positif. La première présentation doit être complète et l’enfant doit être accompagné pour les premières fois qu’il va faire l’activité car elle demande beaucoup de manipulations.
Elle installe la pyramide de perles noires et blanches. Si elle en a besoin, elle utilise la carte de contrôle à télécharger à la fin de cet article pour la construire.
Elle fait son serpent. Je dis toujours lors de la première présentation que l’on va faire un magnifique serpent plein de couleurs et qu’on va le transformer en un magnifique serpent doré. Cela donne énormément envie aux enfants de le faire.
Elle prend le papier et commence à compter.
Dès qu’elle atteint  »10 » elle pose son papier derrière la perle  »10 »…
…et pose une dizaine.
Ensuite, elle compte le nombre de perles qu’il y a derrière le papier  »7 » et prend la barrette de perles  »7 » de la pyramide et la pose en-dessous.
Elle retire le papier, prend les deux barrettes marron et bleue et les met dans le petit pot qui est à droite du plateau.
Et elle recommence à compter à partir de la perle noire.
Et elle continue ainsi avec le reste des perles.
Elle arrive à la fin de son serpent positif.
Elle retire donc la barrette de perles noires et blanches et la barrette rose. Il lui reste donc une perle noire, une barrette de perles vertes et une rouge (la tête du serpent). Elle doit remettre dans la pyramide de perles la perle noire, quant aux deux autres barrettes de perles roses et rouges elle doit les reposer dans la boîte sur le plateau du jeu du serpent et non dans le pot en verre à droite du plateau.
Son serpent est donc terminé. Laisser à l’enfant le temps de l’admirer.
Ici, s’arrête la première étape du serpent positif pour les plus petits.
Pour les enfants qui en sont capables, on leur propose de vérifier si leur serpent est correct.
L’enfant prend les dizaines et les étale à la verticale sur le tapis écartées les unes des autres.
Elle vide au-dessus des dizaines le pot où elle a mis toutes les perles échangées avec les dizaines…
…et les range du plus petit au plus grand.
Ici commence la vérification.
Elle prend une des plus grandes barrettes de perles et la met à côté de la dizaine tout à gauche.
Je lui demande  »Que manque t’il pour aller jusqu’à  »10 ». Elle me répond  »1 ». Elle n’a pas de  »1 » donc elle prend la plus petite quantité, ici  »3 » et l’échange avec trois  »1 ». Elle pose la barrette de  »3 » à l’horizontale et pose au-dessus les autres perles pour être sûre de prendre la bonne quantité et surtout de bien visualiser l’échange.
Elle repose la barrette de trois perles dans la boîte.
Elle continue ainsi avec le reste des perles et échange quand il le faut.
Voici sa correction terminée… mais… il reste une barrette de perle, ce qui veut dire qu’Inès a fait une erreur pendant qu’elle changeait son serpent de couleurs en serpent doré.
Tout l’intérêt de laisser l’enfant se corriger seul et de ne pas intervenir quand il se trompe, il constatera de lui-même qu’il s’est trompé donc pas besoin de lui dire la phrase  »C’est faux » ou encore  » Tu t’es trompé ». Ne rien dire le motivera pour recommencer et recommencer jusqu’à ce qu’il fasse un sans faute. Et tout ce temps où il va se tromper, l’enfant va emmagasiner des tonnes de notions s’en même s’en rendre compte.
Note : les barrettes de la pyramide noire et blanche doivent toujours être remise dans la pyramide et non dans le pot en verre.

Document  à télécharger

Nous écrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s