Mélanie Pilou

Aujourd’hui, Sofiane a lu trois fois de suite un livre ! Cela parle d’une petite fille, Mélanie Pilou, une chipie, un capricieuse, bref une petite fille super coquine, qui fait fuir tout ses camarades de classe. C’est le premier livre où j’entends Sofiane éclater de rire en le lisant. Il faut dire que c’est une sacré chipie et lui qui en est pas un, donc je pense qu’il doit la trouver juste  »géniale ».
Aujourd’hui, il a donc fait le coloriage de Mélanie Pilou et a ensuite fait un petit texte résumant le livre.
Il a choisit un dessin où Mélanie est sage (à la fin du livre).
J’aurai pensé qu’il ferait plutôt celui-là. (Celui où elle fait une crise car ça le fait rire, mais non).
Voici son résumé.
Et le résumé du livre.
Et ce soir, il me l’a réclamé en histoire du soir 🙂 Moi qui n’aimais pas lire étant petite, je savoure, je savoure !
En vente ici :
Je l’avais acheté sur ce site à 0,75 euros, mais impossible de le retrouver.

Sofiane teste la série rose pour vous

Aujourd’hui, j’ai enfin pu savourer tout le travail fait sur les séries de lecture Montessori. Ayant un souci avec mon imprimante, je n’ai pu imprimer que la série rose et aujourd’hui Sofiane me dit:  »Maman, je veux faire ces boîtes roses ».  » Heu… tu en es vraiment plus là Soso. »  » Si, si je veux les faire !  ».
Il a enchainé toute la série rose en trente minute, normale vu qu’il sait déjà lire mais quel plaisir de le voir lire en me disant,  »encore une boîte maman ». Après, toutes les crises qu’il m’a fait pour ne pas faire les dictées muettes, je suis ravie de le voir enfin heureux de travailler sur ses dictées muettes  »roses ». Il a beaucoup aimé les petits objets, je l’ai laissé jouer avec 5 minutes et vraiment ils ont eu un grand succès,  ça l’a stimulé comme je le prévoyais.
J’ai hâte que mon imprimante remarche afin de pouvoir lui imprimer la série verte qui va être je le sent, faite avec plaisir (si bien présenté bien sur !). Je dis ça car souvent un enfant n’est pas emballé par une activité à cause de la façon dont on lui présente ou car le moment n’est pas propice. Je lui ai présenté les objets de façon très amusé et enjoué, je lui ai aussi dis que l’alphabet mobile devait être utilisé avec soin car s’il cassait une lettre je serai tellement triste que j’en pleurerai (vu le prix, j’avoue que se serai envisageable lol)

Apprendre le nom des triangles du cabinet géométrique

Révision des triangles constructeurs et leurs noms. Sofiane a fait les 5 boîtes puis a mis en dessous un papier avec le nom de chaque forme géométrique.
Sofiane a sorti le plateau du cabinet géométrique. Il a travaillé  sur les trois premiers triangles du plateau. Il a touché chaque forme en tenant le bouton du triangle avec la main gauche et avec la main droite il touchait avec son doigt chaque côté puis a passé la main sur la surface de chaque triangle.
J’ai posé les trois triangles sur le tapis et je ai lui dis  »Donne-moi le triangle s’il te plaît ? » Il m’en a donné un puis j’ai dis  »Non, pas celui-là ».  »Donne-moi le triangle s’il te plaît ? » rebelote pas celui-là, jusqu’au dernier.
Je lui ai demandé:  »Sais-tu pourquoi tu n’as pas été capable de me donner le triangle que je souhaitai ? »  »Non », me répond-il. Je lui dis  »Tu ne pouvais pas, car je ne t’ai pas donné le nom du triangle que je souhaite. Delà je lui ai fais observer les triangles en lui disant que celui-là se nommait triangle isocèle car il a 2 côtés égaux, puis triangle équilatéral quand il a 3 côtés égaux et triangle scalène quand les 3 côtés sont différents.
Ensuite, nous avons fait la méthode en trois temps, d’ailleurs autant Inès maîtrise complétement la leçon en trois temps la faisant depuis très petite alors que Sofiane ne l’a pas faites beaucoup avec moi étant donné que j’ai commencé avec la méthode Montessori beaucoup plus tard, donc c’était une nouvelle expérience entre Sofiane et moi on va dire.
Lors de la méthode en trois temps, je lui demandais qu’elle était la caractéristique de chaque triangle afin qu’il comprenne bien que le nom des triangles varient en fonction de leurs côtés.Son exercice sur cahier. Il a colorié en rouge les côtés égaux de chaque triangle puis en vert ce qui ne le sont pas.

Grammaire

Sofiane a travaillé sur la grammaire hier, voici ses phrases. Je lui ai demandé d’écrire de la même couleur que les symboles chaque mot et de mettre au-dessus le symbole.

Le coq crie.

Le chien aboie. (Au début il m’a dit le chien aboiement, oups ! )

La poule picore. ( Pour cette phrase, il m’a dit:  »Maman, on dit bien la poule picote ?  » Non Sofiane  » picore  »).

La table de pythagore

Étape 1 : Demander à l’enfant de construire la pyramide avec les perles de couleurs.Étape 2 : Lui dire de sortir chaque carré de chaque compartiment sur le tapis, on lui dit de s’aider de la pyramide pour savoir quelle couleur prendre.Étape 3 : Lui dire de construire une pyramide du plus grand au plus petit avec les carrés.Étape 4 : Prendre une couleur et l’étaler afin de montrer à l’enfant les différents rectangle et le carré et lui faire constater qu’ils vont du plus grand au plus petit.Étape 5 : Lui dire de poser d’abord le carré de chaque couleur, donc le carré rouge et le poser sur le tapis et poser ensuite les rectangles de la même couleur pour les autres couleurs.D’autres activités à faire :Une fois la table complétée, demander à l’enfant de retirer une couleur (bleu dans cet exemple), la ranger dans la boite. Dire à l’enfant de remettre tout les rectangles et le carré doré pour reformer un carré. Retirer les rectangles qui sont en trop et faire ainsi jusqu’à ce que toute la table soit rangé.

Les volumes bleus

Sofiane a vu ce matériel dans son école anglaise mais il ne connait pas vraiment le vocabulaire en français donc nous reprenons les volumes mais cette fois-ci en français !On commence par donner un volume à l’enfant en le nommant et on lui demande de bien toucher le volume et de le nommer après nous. Pour le cube, il a touché chaque côté et pour la sphère il l’a fait rouler dans ses mains. Sofiane a touché  les deux bords et ensuite a fait glisser ses deux mains sur le volume.
Ici, on commence avec la leçon en 3 temps, on commence par sphère, cylindre et cube.Pour finir, on a recouvert la panière avec les 3 solides. Sofiane en touche un et le nomme, il le sort pour vérifier que c’est bien celui-là.
Continuer ainsi pour les autres formes toujours trois par trois pour la leçon en trois temps et pour la panière on peut ajouter les formes donc trois puis 6 puis 9 etc.

La ferme & le verbe

But : Construite une phrase avec déterminant + nom + verbe. Comprendre la définition du verbe et sa place et son rôle dans la phrase.
Étape 1 : Demander à l’enfant de monter sa ferme et d’installer à sa guise les animaux dans la ferme.
Étape 2: Lui demander de sortir les formes représentant le déterminant + nom + verbe.
Étape 3 :
Lui expliquer que nous allons faire une phrase avec le verbe afin de donner mouvement à ce dont on parle. Lui rappeler ce qu’est un verbe.
Il indique ce que l’on fait et il met en mouvement le nom.
J’ai déjà commencé par donner un exemple à Sofiane avec le coq. Je prend dans les boîtes le nom puis le déterminant et le verbe et je construis la phrase sous le coq. Je dit à Sofiane  »Le coq » seulement ne fait rien, il n’est pas en action donc je vais rajouter le verbe afin de donner l’énergie à la phrase et de mettre en mouvement le nom. Poser ensuite au-dessus les symboles.
J’ai fais remarquer à Sofiane qu’à présent, avec le verbe on sait ce que le coq fait.  »Que fait-il ? » Il crie.
Sofiane à ensuite fait ses propres phrases.
Lui faire écrire ensuite dans un cahier.

Le verbe

J’ai commencé par lui remontrer le symbole du nom et je lui ai montré la boule rouge sans lui dire encore qu’elle représente le verbe. J’ai mis la pyramide dans ma main gauche et la boule rouge dans la main droite et je lui ai dis :  »Quand j’ouvre la main est ce que la pyramide bouge ?  »  » Non  » et  » Quand j’ouvre la main est ce que la boule rouge bouge ?  »  »Oui ».  »Sais-tu pourquoi ?  »  » Non  ». Car la boule rouge représente le soleil qui donne l’énergie a ce qui se trouve sur la terre. Et Maria Montessori a choisit ce symbole pour représenter le verbe.  »Sais-tu ce qu’est un verbe ?  »  » Non  ». Un verbe est un mot qui donne l’énergie a une phrase, il nous dit aussi ce que l’ont fait.
Je lui ai demandé d’associer un nom et un verbe en lui donnant un exemple. Sofiane parle. ( Nom + Verbe). Il les a écrit sur un bout de papier chacun en dessinant au-dessus le symbole. (Comme d’hab’ maman mange)
Il place ensuite au-dessus les symboles en papier.
Pour finir il les a écrit dans son cahier spécial grammaire.
Il a essayé de retrouver des verbes dans son livre et a dessiné le cercle rouge au-dessus.

Les fractions

Je vais essayer de récapituler ce que j’ai lu sur le net sur les fractions et ce que la prof de Sofiane m’a appris.
Il a été très compliqué pour moi de trouver sur le net quelque chose de clair et précis donc voici le résultat du cours que j’ai fais  à  Sofiane, j’espère qu’il vous aidera  à  comprendre mieux comment utiliser ce matériel.
Ces étapes ont été faites en une leçon mais il est mieux de les faire en plusieurs fois si l’enfant ne saisie pas les premières étapes.
Inviter l’enfant  à  venir travailler sur un tapis et lui dire que l’on souhaite travailler avec lui sur les fractions.
Étape 1 : Installer les deux planches de fractions. On peut aussi le faire faire en deux fois.
On demande  à  l’enfant de retirer toutes les parties et de les poser sur le tapis en les mélangeant.
Étape 2 : Dire  à  l’enfant de replacer les parties. On lui dit de toujours garder dans sa main une partie afin qu’il puisse la comparer aux autres pour reformer le  »camembert ».
Étape 3 : Une fois que toutes les parties sont replacées, expliquer  à  l’enfant que chaque cercle est fait de plusieurs parties qui sont égales. On lui dit qu’il y a la famille 1 (car 1 partie), la famille 2 (car 2 parties), la famille 3 (car trois parties). J’ai aussi retiré à chaque fois une partie en disant  à  Sofiane, voici la partie de la famille 1, voici une partie de la famille 2, voici la partie de la famille 3 etc. Lui montrer que les deux parties de un demie ensemble font le même cercle que le cercle 1 pour bien lui faire comprendre le principe de la fraction. Un cercle coupé en plusieurs parties égales. Une fois qu’on lui a expliqué cela, on lui dit de nous montrer la famille que l’on nomme. Montre-moi la famille 5, montre-moi la famille 7 etc.
Étape 4 : Lui apprendre le nom des fractions avec la leçon en trois temps.
Un demi, un tiers, un quart etc.

Étape 5 : Lui rappeler que ce matériel se nomme les fractions et lui montrer qu’elle est le symbole des fractions. J’ai expliqué  a Sofiane que pour l’addition on avait le signe +, que pour la soustraction on avait le signe – et que pour les fractions le signe était le suivant _. Lui faire découper des barres sur du papier noir et lui demander de les poser en dessous de chaque fraction.
Puis on lui demande de mettre le chiffre correspondant à la famille.
Étape 6 : Lui dire qu’on va lui montrer comment écrire une fraction sur papier. Lui donner les cartons et lui dire que le chiffre du dessous correspond au nombre de partie de la fraction. Lui dire de les poser en dessous et l’aider s’il n’y arrive pas.
Étape 7 : Avec deux parts d’un tiers on obtient une moitié, avec trois part d’un sixième on obtient encore une moitié etc. Pour cette étape, il faut laisser l’enfant le découvrir par lui même. On peut ceci étant en faire une devant lui mais sans lui dire et le laisser ensuite continuer, ensuite on lui propose les signes =.
Pour finir, je lui ai écris les 5 premières fractions avec un cercle au-dessus et il a du faire le dessin des  »camemberts » et le bon nombre de partie.
Voici le site avec lequel j’ai complété mes connaissances sur le matériel des fractions.
Montessoria-blog.post