Loofa

Dans le jardin de ma belle-mère lors de notre voyage en Algérie j’ai tout de suite été attirée par ce gros légume vert et j’ai tout de suite pensé que c’était une grosse courgette mais non ce n’en était pas une même si c’est de la même famille. Ça s’appelle une loofa et c’est une éponge végétale pour le corps.

20160919_090959

Quelles sont ses vertus ? Cette éponge végétale est très recherchée pour son pouvoir exfoliant à la fois doux et drôlement efficace. Quand le loofah est intact, l’extérieur est soyeux comme une éponge et l’intérieur plus rugueux. C’est pourquoi, il est conseillé de le découper afin de pouvoir l’utiliser des deux côtés. Comme ses fibres sont implantées dans tous les sens, un peu comme des picots, il gomme l’épiderme, stimule les tissus, active la circulation sanguine et aurait même des vertus anticellulite . Les fibres peuvent également être broyées afin d’obtenir des paillettes gommantes, qui sont ensuite intégrées dans une base d’exfoliant pour le visage. Enfin, on extrait une huile de ses graines, bourrée d’acides gras essentiels et employée parfois en cosmétique pour hydrater l’épiderme.

Source

Voici quelques photos de notre loofa séchée que nous avons rapporté avec nous ainsi que des graines. Si des personnes ont la main verte et souhaitent que je leur envoie des graines c’est avec plaisir, il faudra juste payer les frais de port (je suis en Angleterre).

La voici prête à être épluchée.

img_1987

Inès vide les graines.

img_1991img_1992

Lilou, lui range les graines dans le pot.

img_1995img_1997img_2001

Et les voici toutes belles prêtes à partir dans la salle de bain !

img_2004

Attention ! Si vous voyez des loofas toutes blanches sachez alors qu’elles ont été javellisées.

Atelier sur l’alimentation dans une grande surface

Cet atelier s’est passé dans les locaux d’une grande surface avec un groupe d’enfant IEF. Ils en organisent plusieurs fois par mois sur plusieurs thèmes. Ce jour là l’atelier était le suivant  » Les aliments et le carburant « . Le but étant d’encourager les enfants à apprendre quels sont les aliments qu’ils doivent manger pour leur donner de l’énergie pour pouvoir ensuite se dépenser.

Autant vous dire que quand mes enfants m’ont dit qu’ils voulaient faire cet atelier en voyant un groupe scolaire pendant nos courses le faire je leur ai tout de suite dit que l’unique but pour cette grande surface était de les appâter et d’en faire des futurs clients. Mais bon, ils voulaient le faire et m’ont clairement fait comprendre leur déception de ne pas pouvoir le faire donc le jour où on m’a proposé cet atelier dans un groupe IEF j’ai inscrit les enfants pour répondre à leur demande… Voilà comment ce passe l’atelier.
img_3563

Les enfants, après un petit cours, doivent aller dans la grande surface pour relever des informations sur les emballages des fruits.

img_3557img_3558

Après une autre leçon dans les locaux, ils repartent cette fois-ci relever la provenance des aliments.

img_3561img_3562

Les fiches utilisées pendant la leçon.

img_3566img_3567

Dégustation de fruits, non bios ! Forcément !

img_3565

Mon rêve est de ne plus faire mes courses dans une grande surface alors croyez-moi cet atelier ne m’enchantait pas mais j’ai répondu à la demande de mes enfants d’y assister en pleine connaissance de cause. Bref au final les enfants n’ont pas aimé l’ambiance et n’ont pas trouvé d’intérêt à en refaire un. Sofiane s’est affirmé devant le représentant en lui disant que les fruits non bios ne devraient pas être vendus et consommés et que l’eau était pleine de médicaments, je pense que c’est ça la réussite de cet atelier au final, Sofiane mais aussi Inès a bien compris le but des grandes surfaces, leur intérêt, pas le nôtre et ce à n’importe quel prix même celui de notre santé et du coup cette sortie a eu un sens au final. D’ailleurs le monsieur qui était de Belgique lui a dit que oui l’eau n’était plus bonne et que oui les pesticides causaient des maladies… Comme quoi même les employés sont conscients pour certains et sont coincés dans ce système.

Extensions des formes à dessin

Voici un atelier qui je suis certaine plaira énormément à vos enfants entre 7 et 12 ans. Faire apparaître des formes géométriques ou des illusions d’optique avec les formes à dessin utilisées à la base en 3-6 pour préparer la main à l’écriture par un tracé simple à un tracé plus complexe.img_3024img_3028img_3030img_3034img_3038img_3043img_3045

Inès

img_3048img_3053

Sofiane

img_3049img_3052

La table à la fin de l’atelier, un joyeux bazar pour un super moment de détente avec les grands pendant que Lilou était à la sieste.

img_3050

Nous les avons ensuite collé sur du papier noir et on a plastifié chaque dessin.

img_3816

Après concertation on a décidé de les mettre dans l’espace dédié à Lilou. Il était très content de cette décoration et peut dire exactement à qui son les dessins à force de nous entendre en parler ^^

img_4106img_4108

le final

img_3819img_4105

Voici le document avec la trame du papier à découper de 14 x 14 cm à utiliser pour l’activité.

Gabarit formes à dessin 14 x 14 cm

Si vous souhaitez fabriquer les formes à dessin.

Gabarit pour la fabrication des formes à dessin.

Dossier extension des formes à dessin pour aller plus loin.

Dossier extension

Voyage en Algérie partie 2

Voici la deuxième partie de nos vacances. Pendant notre séjour mon mari a eu à cœur de montrer à nos enfants la campagne, la vraie campagne d’Algérie. Un monde à part…

Paysages croisés lors du trajet qui a duré 4 heures !

20160923_15471620160923_15413920160923_15493420160923_155547

Un berger avec ses moutons, j’aime tout particulièrement cette photo, elle plante le décor sur le mode de vie des gens vivant dans la montagne, une vie à mille lieux de la nôtre.

20160923_160019

Une fois arrivée voici le paysage, une maison, cinq montagnes… et encore.
20160923_140019

Ici les gens ont tous des animaux car rares sont les fois où ils peuvent aller au petit magasin qui est à 30 minutes en voiture et à 1h30 de marche en passant par les montagnes pour aller chercher des provisions et rares sont ceux qui ont un salaire.

Les vaches leur donne du lait et du beurre. Moi qui ne boit plus de lait depuis maintenant une bonne année j’étais contente de pouvoir boire du lait directement trait de la vache, une vache respectée, ainsi que son petit qui lui aussi avait le droit de boire de son lait !

20160923_140317

un poulailler

20160923_140436

l’étable

20160923_140530

Les moutons…

20160923_140744

… et aussi une jument pour les déplacements.

20160923_14105920160923_140839

Regardez Inès la citadine ^^ pas peur…

20160923_140935

un mouton bouge, coup de panique ^^

20160923_14092520160923_144135

Une promenade dans les montagnes tout en leur racontant ses souvenirs d’enfance.

20160923_142816

Une jolie fleur au milieu de friches séchées qui a survécu à la chaleur.

20160923_143139

Le puits dans lequel mon mari prenait de l’eau petit lors de ses vacances à la montagne.

20160923_143327

Je vous laisse admirer la vue.

20160923_14013420160923_14014020160923_140912

un voisin

20160923_14110420160923_143203

Pour la petite anecdote mon petit Lilou m’a fait ce jour là une poussée de fièvre, il a bien choisi la journée pour la faire, hôpital le plus proche 1h30 en voiture…

Encore là une belle leçon de vie pour mes enfants, les gens vivent uniquement de la terre, en respectant les animaux, le lait est tiré une seul fois par jour, juste pour nourrir la famille. Il font leur beurre, leur lait, leur galette, leur pain, leur crème eux mêmes, ils se nourrissent de bétails et pas du tout en abondance, c’est même occasionnel, ici pas de codes alimentaires, pas de superflu, rien que le nécessaire pour vivre. Ces gens là vivent avec très peu et pourtant ils ont un cœur énorme et te donnerai tout ce qu’ils ont pour t’accueillir de la meilleure manière. Je suis repartie avec du lait, du beurre, de la semoule bref une journée, un plat en terre, bref une journée inoubliable.

Inès aime toujours autant dessiner et écrire un texte qui va avec, coloring & writing, voici son texte et son dessin résumant cette journée.

img_4104img_4103

Vidéo de Sofiane du décollage d’Algérie vers l’Angleterre.

Voyage en Algérie partie 1

Voici une vidéo faite par Sofiane pour son meilleur ami qui tout comme lui veut devenir pilote de ligne.

Un très beau voyage, éprouvant du fait des conditions sur place mais un beau rappel pour moi sur le fait qu’on a de la chance d’avoir tant même si parfois on voudrait que les choses soient différentes, pour le coup je suis rentrée pleinement satisfaite de ma vie et de mes  » problèmes « , une belle leçon aussi pour mes enfants qui ont pu voir que c’était une chance d’avoir de l’eau qui coule du robinet, que oui c’est une chance d’avoir un chasse d’eau, une douche chaude, de pouvoir prendre des bains, une bibliothèque pleines de livres, des sorties, de bons repas, la santé, une maison agréable etc. Les enfants ont passé deux magnifiques semaines avec leurs cousins, cousines, tantes, tontons, grand-père et grand-mère paternelle, un grand-père en fin de vie qui vous donne une leçon de courage et de patience inestimable, bref, un voyage difficile émotionnellement mais qu’il fallait faire.

A très vite !

Le jour du départ. Sofiane est le plus heureux du monde, il y a des avions partout !
img_1292

Lilou n’en peux plus, il n’en revient pas de voir de si près un avion, d’un coup il sort de la voiture et se retrouve nez à nez avec des avions absolument partout !

img_1300

Il ne rate pas une miette.

img_1558

L’Algérie vu du ciel. Je vous recommande d’ailleurs de visionner en famille ce magnifique reportage.

img_1591

Lilou chez ses grands-parents avec toutes ses cousines et sa sœur, environ 10 cousines au total de 3 à 18 ans.

img_1522

Lilou en mode je passe le balais chez sa tante.

img_1477

Autant vous dire qu’il n’a pas de jouets, de livres ou tout autre activité donc voici une des activités préférées que les enfants ont trouvé pour passer le temps pendant que les cousins, cousines étaient à l’école, la raclette.

img_1341

Une des autres activités, courir autour de la maison.

img_1468

Lilou inspecteur des travaux finis.

img_1348

Il n’y a pas de cheval ? Pas de souci j’en imagine un ^^.

img_1352

Je monte à l’arbre pour essayer de faire comme les grands qui attrapent des figues.

20160925_081125

Au vu de la chaleur intense, voici Lilou qui joue avec une bassine et une petite soucoupe pour se rafraîchir l’après-midi. Le pantalon et les manches longues c’est juste pour le protéger des moustiques.

20160918_180251

Je marche avec les chaussures de ma grand-mère.

20160925_083442

La balançoire système D que les cousins/cousines ont fabriqué.

20160919_091102img_1440

Ha les chats… ça aussi c’est difficile… Ils sont abandonnés, sales, brutalisés par les enfants et ont souvent la peau sur les os, autant vous dire que c’était insoutenable par moment de ne rien pouvoir faire.

img_1443

Une portée dans le jardin.

img_1451img_1462img_136620160925_080255

Les petites bébêtes. Pas si petites que ça pour le coup ^^. J’ai même confondu une énorme fourmi avec une araignée, j’étais bouche-bée.

20160928_171839

Les fourmis, toujours au boulot.

img_1324img_1328img_1481img_1479

Les vidéos juste pour rire un peu, on entend Lilou qui dit hooo du genre mais pourquoi elles me volent mon morceau de gâteau ^^.


Côté nature dans le jardin.

img_1339img_1333img_134720160919_09095920160919_09101220160919_11111620160919_091026

Inès en mode cueillette. Si c’est pas ça la vie IEF ! Vivre la vie !

20160925_081407

La récolte d’Inès pour la confiture de figues.

img_1419img_1421

img_1428img_1625

Soirée brochettes pour les enfants avec le mouton qui servira à nourrir la famille pendant plusieurs semaines. Nous qui ne mangeons pas de mouton et très peu de viandes rouges, peut-être tous les deux mois privilégiant les viandes blanches, on a été servi !

20160917_19125720160917_18454920160917_191131

Voici le gras du mouton qui se trouve entre la peau et la graisse, il est séché pour être utilisé comme huile pour la cuisson, ils ne jettent rien, même la peau est tannée pour en faire un tapis.

20160918_175707

La vue de la chambre du haut.

img_1375

La mer d’Algérie.

20160922_15330720160922_16143420160922_153408

Le retour, le cœur serré et les yeux humides… les photos ont été prises par Sofiane.

img_1597

L’Angleterre vu du ciel.

img_1753img_1585img_1589img_1588img_1570

L’importance du savon

J’ai expliqué aux enfants lors de ce petit atelier que l’on allait faire une petite expérience non pas sur le soluble et non soluble car le plateau leur a tout de suite fait pensé à cela mais sur l’importance d’utiliser du savon pour se laver.

Inès met une cuillère d’huile dans un pot d’eau.
img_1743

Comme elle le sait déjà, l’huile stagne sur le dessus, elle ne se mélange pas à l’eau.

img_1747

Même après avoir été secouée dans tous les sens, les gouttes d’huile se retrouvent pour ne former qu’un bloc dans l’eau.

20161006_161620

Ici, elle a ajouté du liquide vaisselle.

img_1746

Elle remue et là ! le mélange se fait. C’est là que je leur explique pourquoi il est important d’utiliser du savon pour se laver.

Pour que le lavage soit efficace il faut toujours utiliser du savon car sous notre peau nous avons des glandes, les glandes sébacées. Elles sont situées dans l’épiderme à la base de chaque poil du corps humain et sont à l’origine de la sécrétion de sébum qui est un corps gras. Sur ce sébum qui se situe donc sur notre peau vient se coller toutes la poussière et la saleté, sans savon l’eau que l’on y dépose ne se mélange pas au sébum et l’eau ne fait que glisser sur notre peau sans nettoyer toutes ces poussières et saletés dont les bactéries qui peuvent nous causer des troubles comme des vomissements, (Inès sait de quoi je parle car elle en a chopé une lors de notre voyage qui lui a fait avoir des vomissements pendant 24 heures). Je pense qu’après ce cours et son expérience elle a bien compris qu’il était dans son intérêt de toujours se laver les mains avec du savon et non juste avec de l’eau.

20161006_161637

Voici ses notes dans son cahier de biologie.

img_1751

Mesurer son rythme cardiaque

Voici une activité pour que l’enfant apprenne à mesurer son rythme cardiaque avec son pouls.

Ici je leur demande dans un premier temps s’ils savent à quel endroit sur leur corps le pouls se trouve. Ils placent leur pouce dessus et c’est parti pour une minute où ils vont compter les pulsations.
img_1729

61/ mn pour Inès

img_1730

64/ mn pour Sofiane

img_1732

Ils ont cherché dans le dictionnaire la définition de pouls puis nous avons travaillé sur les emplacements et le nombre de pouls.

img_1738

Ils ont ensuite cherché leur nombre de pulsations en une minute sur le tableau afin de constater que cela indique beaucoup de choses sur leur santé.

img_1737img_1736

Pour télécharger les images utilisées pendant le cours, cliquez ICI